charpentenmaison ecologique

Le choix d’une maison écologique

Le choix d’une maison écologique

Suite à notre article sur les engrais foliaires bio qui a été apprécié par un bon nombre d’agriculteurs et de propriétaires de jardin, nous vous proposons un nouvel article qui possède également une vision écologique et environnementale.

Acheter une maison est une décision qui va influer sur votre avenir. En effet, la pollution et les risques sanitaires nuisent à notre environnement et nous en sommes de plus en plus conscients. Ainsi le choix d’une maison écologique et économique est une problématique d’actualité.

Étape 1 : trouver le terrain

Si vous êtes sur le point d’acquérir un terrain, sachez qu’il existe deux types de terrain destinés à la vente : les terrains isolés et les terrains en lotissement.

Un terrain isolé peut supporter n’importe quel type de construction : maison en basse consommation, maison passive ou habitation traditionnelle. Néanmoins, ce type de terrain ne bénéficie aucun d’équipement, vous devrez engager des frais supplémentaires relatifs aux branchements d’eau, d’électricité et de gaz. Ne négligez rien avant l’achat, vous devez vous renseigner de toutes les informations relatives à l’urbanisme (plan, coefficient d’occupation des sols, certificats, etc.). Selon la législation de 2006, le vendeur du terrain doit fournir dans le contrat de vente un état des risques naturels et technologiques (ERNT) récents de six mois à compter du jour de la signature de la promesse de vente. Vous serez ainsi informé des risques qu’encourt votre terrain.

Le choix d’un terrain isolé est plus cher en matière de coût mais il vous donnera une plus grande liberté quant au type de construction que vous souhaitez.

Un terrain en lotissement est divisé en parcelles. Vous aurez à votre disposition des équipements collectifs (eau, électricité). Cependant, votre marge de manœuvre sera plus étroite, puisqu’il s’agit d’un lotissement, vous devrez vous conformer à certaines règles esthétiques (matériaux, toiture, volets, clôtures), les maisons construites en lotissement ont la particularité de toutes se ressembler mais vous aurez la certitude que le terrain est constructible. Cependant, le choix de maisons écologiques est plus restreint avec ce type de terrain.

Étape 2 : choisir le type d’habitation

Une fois que vous avez choisi votre terrain, vous devez réfléchir au type de maison que vous souhaitez faire construire. Il existe différentes catégories d’habitation durable : les maisons passives et les maisons basse consommation.

La maison passive est un type d’habitation très rentable sur le long-terme. En effet, une habitation passive permet une réduction de 80% des émissions de C02 par rapport à un logement normal. Outre ses économies d’énergie, la maison passive requiert un équipement spécifique tel qu’un système de cogénération capable de fournir de l’énergie à partir d’un moteur thermique alimenté au gaz, des capteurs solaires qui vont permettre une isolation thermique ainsi qu’un système d’isolation de haute qualité.

Ce type d’habitation engendre un coût de construction de 10 à 15% plus cher qu’une habitation traditionnelle mais permet des économies d’énergie considérables.

Les maisons basse consommation sont des habitations économes pouvant sauver jusqu’à 80% d’énergie. Le chauffage fonctionne à l’énergie solaire, un système à la fois innovant et performant. Ce type d’habitation nécessite jusqu’à 5 fois moins d’énergie qu’un logement habituel. Les matériaux d’isolation sont de haute qualité et permettent une économie d’énergie maximale.

Ce type d’habitation n’est pas encore développé sur le marché de la construction, son coût reste assez élevé, il faut compter environ 125 000 ¬ pour 100 m2 mais sur le long-terme, la maison basse consommation devient très économique.

Étape 3 : opter pour le bois

Le bois est un matériau de plus en plus utilisé pour la construction de maisons écologiques, peu polluant et très isolant, les avantages que proposent le bois en construction sont nombreux. Le bois est résistant et permet une meilleure conservation des bâtiments. C’est un excellent isolant thermique, il est économique puisqu’il permet de réaliser des économies de chauffage. Il est 6 fois plus isolant que la brique et le béton. Il protège mieux du feu que les autres matériaux, sa combustion est plus lente. Construire une maison en bois revient moins cher sur le long-terme.

La construction de maisons en bois devrait doubler en France d’ici 2010, les futures réglementations vont jouer un rôle important dans cette progression.